Mots-clés

Mais qu’est ce donc ?

Le 6X6 est le format de la péllicule argentique d’un appareil photo moyen format, 6cm par 6 cm.

J’aime la pratique de la photo rue, particulièrement avec mes Leica M9 et en argentique M3. Souvent de grands noms de photographe utilisaient des moyens formats avec une visée par le dessus, comme Viviane Meyer , Jacques Henry Lartigue, Willy Ronis à savoir des Rolleiflex, la Rolls Royce des appareils photos dans les années 50 – 60. J’ai eu donc envie de tester ce type de matériel , et pouvoir en ressentir la prise de vue. Par chance, à deux pas de chez moi, un Rolleiflex 3,5T était à vendre à un prix raisonnable dans un parfait état; une révision et le changement de l’obturateur étaient juste nécessaire.

s-l640

Après quelques manipulations, testé la visée, celle ci est inversée, mis en place de la péllicule 120 en B&W, me voila armé de mon courage et de mon nouveau joujou. Je décide donc d’arpenter les rues de TOURS et de prendre quelques clichés de mes acteurs favoris, les gens.

Manipuler ce Rolleiflex est fabuleux, la prise en main est jouissive, c’est très tactile avec une qualité des matériaux superbe. J’ai la sensation comme les Leica d’avoir un bel objet, rassurant , une formidable machine à prendre des photos.

La relation avec les gens est très importante dans la street photography. Ici l’utilisation a déclenché beaucoup de sympathie et de curiosité, pour certains certainement motivées par de la nostalgie, pour d’autres par la découverte. J’ai pu contrairement avec un 24X36 faire plus de la photo posée.

La qualité des clichés est tout simplement extraordinaire , une très grande précision , des noirs très noirs, beaucoup de détails et en même temps des transitions très douces des différents plans , bref de très belle images malgré une faible résolution des  » scanes »  .

Bref je suis tombé totalement amoureux de cette pratique, maintenant il reste plus qu’à bien le maitriser, une autre affaire.

Publicités