Suis je un effroyable matérialiste quand je photographie en numérique ? Bien sûr que non, mais cette technologie peut pousser à une certaine exactitude de l’image, un piqué attendu, à une netteté certaine qui peut être gâchée par un flou de bougé arbitraire. Regardons toutes ces photos sur internet, plutôt ce nombre incroyable de photos nettes, précises … un étouffe romantisme dirai je.  Raisonnement  radical heureusement que les post traitements existent …Bien alors pourquoi s’embêter à faire de l’argentique?

Par romantisme , quelle question ! Le bruit de déclenchement de ce vielle appareil est romantique. Charger la pellicule est romantique. L’enlever,  voir la foirer est romantique. Toutes les imperfections de l’argentique, les poussières, les pétouilles, le voilage de la pellicule sont romantiques. L’attente en espérant que la pellicule ne nous laisse pas un lapin est romantique. Et bien entendu la signature de l’argentique est romantique.

Je photographie rarement les paysages , cela m’embête assez et il y a suffisamment de cartes postales sur internet . Par hasard , j’en ai fait quelques clichés pour terminer le film. Et bien, je vais continuer à faire du paysage car elles sont trop romantiques.

 

Publicités